8ème rencontre du DU « Technique multimédia » (partie III)

Intervention de Fadhila BRAHIMI

Coach d’entreprises 

les enjeux de la  réputation numérique et du Personal Branding

Madame BRAHIMI a présenté le point de vue du candidat ou plutôt de l’individu : ce que chacun doit mettre en œuvre pour entretenir son « employabilité » et sa visibilité.

Ce Personal Branding, cette marque personnelle, est d’autant moins simple à entretenir que l’on n’est pas toujours maître de ce qui parait sur nous et encore plus rarement de ce qu’Internet en gardera. (Internet ne devant pas se limiter à Google).

Elle a su appeler à un minimum de prudence sur les informations que l’on rend public. C’est vrai qu’on a aujourd’hui un paradoxe entre des internautes qui diffusent volontiers des informations parfois intimes sur la toile, oubliant le côté mondial, et qui exigent des moyens techniques de protection de plus en plus performants.

Une question à porter sur le risque d’usurpation : Selon Fadhila, à terme chacun aura un profil numérique et garder son contrôle est le plus sûr moyen de se protéger.

J’ai beaucoup aimé l’idée du « e-Book », book numérique reprenant des éléments et de réalisations marquantes. Je vais rapidement plancher sur le mien : c’est vrai qu’on a tous fait des choses ou participé à des événements qui nous ont marqué et qui ne trouve pas toujours de place dans un CV, ces fameux quarts d’heure de gloire d’Andy Warhol.

Un autre point m’a beaucoup plu c’est la vision de l’identité numérique comme d’un « e-capital ».  Cela me rappelle cette notion de « patrimoine numérique »  que je défendais dans les entreprises avec le programme « Pass Secure » : peut être qu’un jour ces « e-capitaux » seront intégré dans le « patrimoine numérique » des sociétés ? La valeur des collaborateurs entrera alors dans la richesse de l’entreprise ; cette richesse étant aujourd’hui plutôt exprimée à l’extérieur.

Fadhila semble le croire aussi en annonçant l’arrivée prochaine de nouveaux métiers comme celui d’animateurs de communauté.

 

voir l’article su rle blog de Fadhila BRAHIMI

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *