Bloctel: la fin de la prospection sauvage ?

Nous y sommes, le service Bloctel est lancé et vous pouvez désormais vous inscrire pour ne plus subir les assauts parfois agressifs des pro du marketing téléphonique.

Le site de la plateforme Bloctel : www.bloctel.gouv.fr

Ce service né de la loi consommation de 2014  interdit le démarchage téléphonique des numéros inscrits sur cette liste (sauf exceptions… Dommage) et la vente ou location de listes contenant des inscrit (là aussi sauf exceptions).

Ce nouveau dispositif ressemble quand même à un aveu d’échec des dispositions précédentes: listes orange ou rouge ou le fameux « opt-in »

Au niveau des exceptions, la CNIL signale les points suivants:

  • les SMS et  spam vocaux (d’autres dispositifs existent)
  • Les démarchages lorsque l’on est déjà client de la société (faire un achat, même unique,  en laissant ses coordonnées n’est définitivement plus anodin)
  • La presse (journaux, magazines,…) reste autorisée  à vendre ou louer ses fichiers même si vous êtes inscrits (C’est assez incroyable et renseigne déjà sur l’efficacité de la plateforme à termes)
  • Les instituts de sondages et les associations ne sont pas concernés tant que cela n’est pas commercial (là je demande à voir…)

Heureusement la CNIL, dans son annonce, propose un tableau récapitulatif des dispositifs : Les listes d’opposition

Je vous rappelle, que n’en déplaisent aux mercenaires du marketing et autres desperados commerciaux, VOUS, MOI, NOUS ne sommes pas des produits mais des individus. A ce titre, nous avons des droits et c’est notre responsabilité de faire respecter une certaine éthique en ligne.

Je reste un peu interloqué d’entendre des professionnels de la relation client déclarer publiquement qu’ils se moquent de la loi en ce sujet, en rappelant que le gain est beaucoup plus important que le risque!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *